L’Interview d’Alice Isaaz pour la sortie du Film La Crème de La Crème

 Photo Article. Copyright :© Wild Bunch Distribution

Steeve a passé un délicieux moment en compagnie de la ravissante Alice Isaaz, la nouvelle princesse du Cinéma Français, qu’on espère voir très vite au sommet (c’est bien parti pour!). Voici donc la retranscription fidèle et sincère de l’interview chatoyante et bigarrée d’Alice alias Kelliah son personnage dans le Film La Crème de la Crème (en salles le 2 Avril).

 

Steeve: Bonjour Alice et merci de nous faire l’honneur de cette interview! Commençons par le commencement: Quand et comment t’es tu découvert une passion pour l’Actorat ?

Alice: C’est arrivé super tard ! A vrai dire, ça n’a jamais été une vocation. J’ai fait un Bac S, et il y a 6 ans, alors que j’étais en vacances à Biarritz, un mec m’a repéré dans la rue et m’a proposé de jouer dans son court métrage. A l’époque, je ne savais même pas ce qu’était un court métrage pour ne rien te cacher… (rires).

Steeve: Je crois que c’est un film qui est court.

Alice: (fou rire d’Alice qui ne résiste pas longtemps à l’humour sans complexe de Steeve!). Ahah non mais je ne savais pas ce que cela représentait en terme de diffusion! J’ai toutefois tenté l’expérience, je suis partie en tournage une semaine à Paris et j’ai adoré. Le film a fait son chemin en participant notamment à de nombreux festivals… Je crois que c’est à partir de ce moment là que l’idée de devenir actrice a commencé à me trotter dans la tête. Au début, je n’osais pas en parler à mes parents et c’est finalement ma sœur qui a pris l’initiative. Ils ont accepté sans se poser de questions. Ils m’ont dit « Fais ce que tu as envie de faire ! ». J’ai donc pris la décision d’intégrer le Cours Florent.

S: ça fait plez ! Du coup quels ont été tes premiers rôles à la Télé, au Cinéma ou au Théâtre ?

A: Mon tout premier casting – pour lequel j’ai d’ailleurs été retenue – fut un épisode de Joséphine Ange Gardien. C’était il y a 4 ans et demi. J’étais en 1ère année du cours Florent, c’était une super première expérience! L’épisode a fait 8M de téléspectateurs sur TF1!

S: Jouer dans Joséphine Ange Gardien pour un premier rôle, un défi de taille! Après La Cage Dorée, tu es à l’affiche de 3 films cette année : Fiston, tout d’abord dans lequel tu te fais un peu chiner par Kev’ Adams. Puis Les Yeux Jaunes des Crocodiles, un film avec Emmanuel Béard, Julie Depardieu, Jacques Weber et Patrick Bruel qui, je suppose, parle de Crocodiles…?

A: (rires) Oui entre autres. Ce n’est pas vraiment le sujet central. Le film est adapté du roman de Katherine Pancol du même nom!

S: Donc y a pas de crocodiles dans Les Yeux Jaunes des Crocodiles? Dommage, j’adore les Crocodiles :/ Donc si je récapitule, tu es à l’affiche du film les Yeux Jaunes des Crocodiles, un film qui ne parle malheureusement pas trop de Crocodiles, et surtout de la Crème de la Crème, de Kim Chapiron, qui se déroule dans l’univers impitoyable des Business Schools. Comment s’est passé le process du casting?

A: De manière très classique. Mon agent reçoit les annonces de tous les castings et me transmet celles qui peuvent potentiellement me correspondre ou m’intéresser.

S: Qu’est ce qui t’a attiré justement dans le scénario du film La Crème de la Crème, mis à part, bien évidemment, la présence exceptionnelle de Mouloud Achour au casting ?

A: (rires) …dont j’ignorais totalement la contribution…

S: Donc c’était pas pour lui ?

A: Non pas vraiment… En fait, déjà pour une jeune comédienne, passer un casting pour un long métrage, c’était déjà alléchant, puis le fait que le réalisateur soit Kim Chapiron… Je n’avais presque pas besoin de lire le scénario pour être convaincue!

S: Tu connaissais un peu l’univers des Business School avant? As-tu pris part à des soirées d’écoles de commerce pour mieux comprendre la psychologie complexe, subtile mais non moins brillante de ses étudiants ?

A: Oui. On a réussi à s’introduire, personnellement j’ai fait les 3 PAs** ! J’ai été choquée ! Je suis arrivée vers minuit, il y avait déjà 30 personnes en train de vomir leurs tripes dans le coin « Secours ». Déjà rien que le fait qu’un espace de la soirée soit réservé à la Croix Rouge… j’ai trouvé ça ouf! Ensuite, il y a eu le comportement… Enfin, j’ai vraiment eu l’impression que c’était la soirée pour pécho!

**note: Les 3 Parisiennes, une soirée mythique où ça séduit un max, co-organisée par HEC Paris, L’ESSEC Business School et ESCP EUROPE.

S: Ô la belle ambition! Tu vas pas me dire que ça choppe pas un peu au cours Florent ?

A: Bah si grave mais là c’était différent, c’était hyper lisible. On sentait la tension sexuelle entre les gens, c’était palpable!

S: Un élément qui ressort plutôt bien dans le Film! Du coup quel regard poses-tu sur cette misère sexuelle et affective de notre génération décrite dans la Crème de la Crème? Comprends-tu la démarche de Steeve lorsqu’il s’inscrit sur Tinder?

A: Oui c’est tout à fait normal, c’est dans l’air du temps!

S: Sinon ça fait quoi d’être devenue une Sex Symbol à Jouy en Josas?

A: (rires) Une sex symbol ? écoute, je n’étais pas au courant, tu m’apprends des choses !

S: Ta performance dans le film ne devrait pas laisser les résidents de Jouy en Josas indifférents ! Au fait, rien à voir, tu t’es envoyée un petit ventri-glisse** pendant le tournage ou pas ?

Capture d’écran 2014-03-24 à 23.59.00

 

**note: Le ventri-glisse est une discipline à part entière en école de commerce. Les champions sont considérés comme des « bodes », des gens stylés.

A: Malheureusement non. J’ai cru comprendre que je ratais quelque chose!

S: Tellement! Quelle fut la scène la plus marrante à tourner dans la Crème de la Crème ?

A: La scène où Thomas Blumenthal se met les électrodes sur le bras et que j’appuie sur la commande. On n’avait pas prévu de la tourner comme ça. Le fou rire n’est pas feint dans la scène!

S : La scène la plus gênante (genre tu t’es grattée tellement tu étais gênée) ?

A: Je dirais la dernière scène du film (suspense!). Kim a insisté pour qu’on donne tout. Ce qu’on a fait. En tout bien tout honneur!

S: Si tu avais été étudiante en école de commerce, de quelle asso’ aurais-tu aimé faire partie?

A: mmmh je les connais pas toutes, je dirais le BDE…?! Quoi, c’est des nobodes? (rires)

S: mmh très bien (Steeve adresse discretos un petit carton jaune à Alice). Ton dernier coup de cœur au Cinéma ?

A: Un été à Osage County.

S: (Steeve fait style qu’il a vu le film en hochant de la tête pour approuver silencieusement le propos d’Alice). Ton dernier Carton Rouge au Cinéma, c’est à dire un film où tu t’es barrée avant la fin ou devant lequel tu as tapé un sieston?

A: Non-Stop. Zéro crédibilité. J’ai pas pu tenir tout le film…

S: En même temps faire monter Qui Gon Jin dans un avion…  Le Film que tu adores secrètement mais au fond de toi, t’as quand même un peu honte parce que c’est clairement pas un chef d’œuvre ?

A: C’est génial comme question, j’adore! J’en ai pleins. Je dirais… Dirty Dancing.

S: Permets moi de passer à présent aux questions existentielles majeures… celles qui permettront aux lecteurs de mieux connaître la vraie Alice… Tu es plutôt McDo ou Burger King ?

A: McDo, mais sans aucune hésitation !! Tout le monde dit le Burger King « c’est trop bon » mais c’est tellement surcôté!

Note : Steeve, ému aux larmes, envoie un grand check dans la main d’Alice pour célébrer cette communion gustative. Steeve sort alors son smartphone et lui montre une photo de la file d’attente devant le Burger King de St Lazare.

 st laz

A: Mais c’est horrible ! 

S: Oui je sais, ce sont des images terribles, insoutenables.

A: Sinon à part le McDo, j’aime beaucoup le BioBurger, je vous le conseille vivement, il se situe rue de la Victoire vers le Pelletier ! Le Meilleur burger du monde!

note: Meilleur Burger!

S: Je vais m’en poncer un incessamment sous peu. En parlant de poncer, est-ce que tu ponces le dancefloor à Paris un peu ?

A: Je l’eus fait. Au Montana, à St Ger’ et à La Villa notamment. Mais plus trop en ce moment. Je vais m’y remettre!

Note : Même pas besoin d’expliquer à Alice le terme Poncer. Steeve a de plus en plus de mal à lui trouver un défaut! 

S: Sage décision ! Cela t’arrive t-il d’envoyer du backpack? Je ne parle pas d’une nouvelle forme de dancing (genre un twerk de l’épaule) mais bien de voyages!

A: J’aimerais ! Mais en ce moment je n’ai pas trop le temps et puis j’aime bien avoir mon petit confort quand je voyage loin !

S: Pour aller manger un sundae en terrasse du DoMac, tu irais plutôt avec Jean Baptiste Lafarge, Kev Adams ou Alex Alves Pereira (3 keums qu’Alice pécho dans ses films) ?

: (rires) Avec Jean Baptiste Lafarge ! C’est horrible de poser cette question (rires).

S: T’inquiètes, je la couperai au montage*. Dans Fiston (oui Steeve a vu Fiston), on te voit t’adonner à un petit mambo chaloupé avec Kev Adams, tu as d’autres talents cachés ?

 * notes: oups.

A: Je cuisine plutôt bien! Je gère pas mal les crêpes jambon/fromage au Four !

S: Tu vas faire des heureux parmi les lecteurs !

A: Sinon le Saumon Papillote. Et je joue du piano !

S: Actrice, musicienne, la préparation du saumon papillote… une femme Barbara Gould cette Alice ! Quelle est ta plus grande qualité, à part ta beauté, ton élégance, ton raffinement et ta grande générosité dès lors qu’il s’agit de donner du bonheur au public ?

A: (rires) Alala c’est bien gentil tout ça ! C’est une bonne question. On va dire ma patience !

S: Ton Surnom?

A: Lily

S: So cute! Ton Hobby préféré ?

A: Aller au Cinéma, pas très original mais j’adore, et Bruncher (le Brunch préféré d’Alice où vous pourrez la croiser : Chez Marcel dans le 18ème)!

S: Ton Hobbit préféré ? Je précise que Golum ne compte pas, donc ça se joue entre Frodon Sacquet, Bilbo Sacquet, Meriadoc Brandebouc, Peregrin Touque ou encore ce bon vieux Sam gamegie le Brave?

A: (rires) Je ne saurais pas les dissocier. Prenons le nom le plus marrant…

S: Si je peux me permettre, je te conseille ce boute-en-train de Peregrin Touque!

peregrin

S: Un rôle que tu aurais aimé jouer ?

A: Celui d’Isabelle Adjani dans l’été Meurtrier.

S: Ok (là encore Steeve feint d’avoir vu le film pour éviter de passer pour un énorme tocard). Un rôle que tu aimerais jouer ?

A: Un rôle de Serial Killeuse !

S: Entre un Oscar et une Palme d’Or, tu prends quoi?

Capture d’écran 2014-03-25 à 00.27.06

note: Photo d’une palme d’or

A: Un Oscar !

S: Bon choix. Plus sérieusement, tu ne trouves pas que Kouchak c’est un énorme nobode ?

A: C’est qui?

S: C’est bien ce que je me disais! Le plus beau compliment qu’on t’ait donné dans ta carrière ? Un truc dans le genre « tu as la peau douce » ou « tu as vraiment de très belles rotules »?

A: (rires) Tu rigoles mais pas loin : que j’ai de beaux doigts de pieds ! (rires) Non je pense que le plus beau compliment que j’ai reçu c’est quand on m’a comparé à Isabelle Adjani !

S: Le plus beau cadeau qu’un(e) fan t’ait fait ?

A: On ne m’a encore jamais fait de cadeau. (Séquence émotion de l’interview. Steeve prend un mouchoir et éponge ses yeux humides. Il en profite pour enjoindre les fans d’Alice à lui offrir de beaux cadeaux !)

S: Qu’est ce qu’on peut te souhaiter professionnellement, si ce n’est avoir l’immense honneur de te faire interviewer par Steeve Bourdieu, ce qui est chose faite à présent?

A: (rires) Que ça continue. Que je puisse continuer à tourner dans des films qui me plaisent et qu’ils soient reconnus par la critique et le public. Pour l’instant, je suis aux anges!

S: Je t’ai posé la question de ton plus gros défaut ?

A: Non merde… ça aurait pu passer à la trappe (rires) ! Mmh c’est difficile, il y en a beaucoup (Steeve envoie un « mais nooooon ! ») … Ma susceptibilité.

S: Quels sont tes projets cinématographiques?

A: Je suis actuellement en plein tournage d’un téléfilm d’Alain Tasma… (Blanc gênant). Sais-tu qui est Alain Tasma? Allez on inverse un petit peu les rôles tiens! (rires)

S (penaud) : Non je ne sais pas Madame…

A: C’est un des grands maîtres de la fiction Française. Il est très bon !

S: Je lui reconnais au moins le talent de s’entourer des meilleures actrices (bim Steeve envoie une galanterie moyenâgeuse qui passe bien !). A qui donnes-tu la réplique ?

A: Il y a Patrick Mille, Anne Marivin, Thierry Hancisse…

S:  Capture d’écran 2014-03-24 à 23.10.30

(perplexité de Steeve…) Faut peut-être que je me refasse une culture ciné… Bon et si jamais tout s’arrête ??

A: Je pense que je tâcherais de rester dans le milieu du cinéma mais en évoluant vers un autre métier. J’adorerais être directrice de casting ! C’est un métier chanmé, chaque film se fait en grande partie grâce aux choix artistiques des acteurs. Tu prends Intouchables, si tu enlèves Omar Sy et François Cluzet, c’est un tout autre film. Et ça ne fait pas 20 millions d’entrées ! Le métier de directeur/directrice de Casting est vraiment essentiel. Sinon Réal’ , mais ça s’improvise moins, être réalisateur nécessite une expérience qui ne s’invente pas.

S: Dernière question: Une bonne raison d’aller voir le film La Crème de La Crème au cinéma?

A: Mmh… Disons… Pour voir Jaafar* se branler avec des lunettes 3D! (rires)

* Jafar est un des personnages principaux dans La Crème de la Crème.

: Merci Alice ! Vous avez fait de Steeve un homme heureux en cet après-midi. D’ailleurs, sais-tu ce qu’on dit d’une Alice qui est heureuse?

A : …

: Qu’elle est aux Pays des Merveilles..

Et là subitement, Alice sort un carton rouge de sa poche et expulse Steeve de son propre blog. Le ralenti à la vidéo confirme qu’il y a bel et bien faute. Alice a pris la bonne décision!

 

LA creme de la creme

La Crème de la Crème, réalisé par Kim Chapiron, en salles le 2 avril 2014 ! Une jolie histoire d’amour sur notre génération. Si vous n’y allez pas pour le synopsis, allez-y au moins pour les beaux yeux d’Alice (#rimeriche #poeticlover)

La Page Facebook du Filmhttps://www.facebook.com/LaCremeDeLaCremeFilm

La Bande Annonce du Filmhttps://www.youtube.com/watch?v=1lJPuP28YTs

La Page Facebook officielle d’Alice: https://www.facebook.com/pages/Alice-Isaaz/192387104138001

La page Twitter d’Alicehttps://twitter.com/AliceIsaaz 

Le court métrage « CLEAN » de Benjamin Bouhana avec Alice Isaaz en guest: (à partir de 18:40) Cliquez sur Canal+

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *