Les Emails de refus d’embauche – Le décryptage

Comme tout le monde, après mes études (et mon pot de départ de stagiaire), j’ai dû m’atteler à trouver un CDI. Non pas que j’avais hâte de porter des chemisettes sous mon costume, mais fallait bien commencer à gagner du FLOUZE! J’ai donc postulé. Aujourd’hui, 3 ans plus tard, et fort d’une expérience de multiples candidatures, j’ai pu tirer deux conclusions majeures:

  • Si tu reçois une réponse par email à une candidature, il y a 99,99% de chances qu’il commence par un « Nous vous remercions pour votre intérêt, Malheureusement… » et donc que vous restiez au chômage à manger des pâtes monoprix sans beurre.
  • Par contre, il y a 100% de chances que cet email de refus d’embauche ait été rédigé par un(e) sale petit(e) enfoiré(e).

Au total dans ma carrière de businessman, j’ai reçu 6 types d’emails de refus d’embauche. Décryptage. #TeamPoleEmploi

 

I) L’Email Type n°1: « Vous êtes un être exceptionnel mais ça ne va pas le faire » 

Au début, j’étais jeune et candide, j’ai donc voulu faire un stage pour nailer du Strategic Case chez Booz & Company, une entreprise de conseil. Plein d’espoir, j’ai envoyé mon CV. Et je reçus un premier email de refus en guise de réponse que j’ai nommé : Le « Vous êtes un être exceptionnel, mais on ne veut pas de vous. Déso. » :

email refus d'embauche

Ce premier type se décompose de la façon suivante :

  • Etape 1 : Le lustrage de nouille. Ils te disent à quel point ils ont été impressionnés par ton CV hors du commun***.
  • Etape 2 : Le couteau dans le dos. Ils t’annoncent finalement qu’ils te TEJ’ comme une merde parce qu’il y a pas de ‘suitable opportunities qui puissent satisfaire ton CV en or massif ». Du coup, selon eux, le fait de te TEJ’ « c’est quelque part te rendre service pour ne pas brider ton potentiel ».
  • Etape 3 : L’escroquerie. Ils poussent le vice en terminant leur courriel par l’appellation « Recruiting Team« .

Sur ce coup là, vous êtes plutôt la « Non-recruiting Team » bande de batards. Cette ultime sournoiserie m’a mené à la conclusion que cette entreprise c’était plutôt Bouse et Compagnie. Lol.

***Pour info, à l’époque, je n’avais fait aucun stage, d’où ma perplexité face à l’authenticité de cet email. ça sent le travail de ROBOT automate tout ça. :'(

II) L’Email Type n°2: Le « C’est non, mais on vous promet que vous serez HEUREUX…un jour »

Après mon échec chez Bouse & Compagnie (LOL), j’avais testé d’autres cabinets de conseil comme Bain & Company (« Beygne & Conpani » comme ça se prononce).

Je me souviens que le premier entretien s’était très bien déroulé. J’avais poncé le Case Interview tout en réalisant des blagues de qualités sur le mot « Bain » (en jouant notamment sur la proximité avec l’expression « Salle de Bain »). L’ambiance était au beau fixe, mais contre toute attente, quelques jours plus tard, je reçois cet email…

email refus d'embauche

Un email en mode « on a été heureux ensemble mais on va s’arrêter là. Déso ». Je me suis déplacé jusqu’à leur boite en carton pour supporter l’aftershave approximatif d’un de tes collaborateurs pendant 1h et tu me largues par email ?

En plus, derrière, ils tentent de m’entourlouper par des mots gentils pour garder leur réputation intacte: « Ne vous inquiétez pas, on ne vous recrute pas mais le bonheur n’est pas loin pour vous, faites nous confiance… car on a une boule magique qui prédit l’avenir lol 😉 #expertisedeconsultant« .

Putain j’espère que c’est pas le genre d’argument massue que vous utilisez avec vos clients quand vous les facturez 1 million d’euros la mission.

Donc, sachez-que NON, je n’accepte pas vos salutations distinguées. Pas cordialement monsieur l’enfoiré 🙂

 

III) L’Email Type n°3: « C’est Non. Mais ne perdez pas espoir. Peut être dans un futur proche »

Après le conseil, je testai le marketing chez Redbull. Redbull c’est l’entreprise qui donne des ailes mais qui te recrute pas. LOL.

email refus embauche redbull

Ces vieux pointeurs des ressources humaines de RedBull qui ont préféré recruter des CANDIDATES. Messieurs les Redbullers, faudrait d’une arrêter de penser avec vos couilles et, de deux, cesser de la jouer ambigu « in the future… that may open up« … Vous avez trop cru que votre entreprise c’était une carotte et que j’étais un âne.

a

Steeve quand il attendu « la future business opportunity » de Redbull.

IV) L’Email Type n°4: On a pas vraiment ce que vous voulez MAIS attention on a autre chose 😉 

Après, j’ai essayé de travailler dans les médias et le sport. Je reçus un email de type « trakos » d’un nouveau genre.

email candidature

Celui-ci est particulièrement sournois parce qu’il te dit pas un non catégorique, il te propose autre chose qui n’a rien à voir.

D’entrée de jeu, il t’annonce la potentielle sournoiserie: « We do have freelance opportunities » avec une formule de confirmation « we do have » comme si c’était exactement ce que t’avais demandé : « Oui en effet, on peut vous proposer un CDD en alternance de balayeur de chiottes non rémunéré et sans ticket restaurant. Faudra juste que vous achetiez de votre côté les produits nettoyants. ça vous intéresse? J’espère que ça aide! ». ça donnerait presqu’envie de signer.

Le comble c’est que j’ai vraiment cliqué sur ces freelance opportunities. Moi qui postulait pour gérér des droits médias dans le sport, j’eus la surprenante surprise de découvrir une opportunité de … commentateur sportif pour la télé Chinoise.

« Let me know if you would like to apply for any of them »: Bah ouais grave ! Franchement, une opportunité précaire et parfaitement en inadéquation avec ma non-maitrise du mandarin, ça ne se refuse pas.

 

V) L’Email Type n°5: Le fameux « Désolé, on ne vous a pas trouvé assez motivé pour le poste »

Le conseil, le marketing, les médias sportifs, apparemment c’était pas pour moi. Du coup j’avais aussi essayé le Luxe. Moi qui adore les MILFS du 16ème. Faut croire que c’était pas réciproque :

email refus embauche 3

« Une trop légère prise de recul nécessaire pour ce poste » … Cette phrase m’a plongé dans un état de grande perplexité. Le mystère demeure aujourd’hui encore. Ce qui est sûr en tout cas c’est que je l’ai eu dans l’os et que je n’ai pas eu le poste. Pour une explication argumentée, faudra que je repasse.

Du coup pour me venger, j’ai acheté un sac Louis Vuitton Made In bengladesh.

DANS LE CUL monsieur le fleuron de l’industrie française 🙂

 

VI) L’Email Type n°6: « C’est non… But please do not reply to this message »: L’invention du Spam de refus « personnalisé »

Pour finir Steeve (avant qu’il devienne Steeve) avait voulu faire des CASHFLOWS en banque d’affaires chez Morgan Sachs Merryl Linch Corporation Business. Nouvelle candidature, nouvel échec avec un dernier email qui obtient logiquement la palme d’or de la Sournoiserie :

email refus embauche banque

Si on analyse la structure de cet email, ça donne :

  • Le passage de pommade en bonne et due forme sur mon dos fragile qui prend la moitié de l’email pour redire à quel point Steeve a été valeureux lors de ces entretiens et qu’il s’est révélé être d’une compagnie des plus agréables 🙂 Avant de un assassinat sans sommation la phrase d’après :'(
  • L’autokiffe discret au passage: « C’est très dur de rentrer chez nous car on est une entreprise hyper demandée vous comprenez ». Wesh vous zetes tro forts Morray. Vous devez avoir un sexe énorme.
  • La cerise sur le gateau: La mention finale « this mailbox cannot receive replies » qui laisse planer quelques doutes sur le degré de personnalisation de cette réponse… et du coup sur leur honnêteté lorsqu’ils m’ont dit que j’étais une personne agréable :/

 

Conclusion:

Aujourd’hui, après moults déceptions, j’ai décidé de faire table rase du passé et de tous les emplois intérêchiants qu’on m’a refusés pour regarder l’avenir avec optimisme et bonne humeur. Une sorte de thérapie 2.0. Faites le ça fait du bien! Un peu comme quand on a pas de matchs sur Tinder, Faut RELATIVISER 😉 Grâce à ces échecs, j’ai pu finir Blogger Sociologue. C’est pareil que bloggeuse mode, sauf que ça rapporte que dalle #visionnaire.

Merci ponceur, oublie pas de me rejoindre sur ma page Facebook ! 😉 MERCI

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *