Qui a le droit de voler vos frites ?

 

Après avoir levé le voile sur le mystère du dernier petit-four, Steeve s’attelle une nouvelle fois à résoudre les questions qui animent le débat citoyen: je parle bien évidemment de la question du vol de frites. Certains esprits bien pensant estimeraient qu’une soi-disante proximité à la personne pourrait excuser voire légitimer un vol de frites. Steeve, esprit magnagnime et éclairé, est donc parti en quête de la vérité sur cette tendance à l’aide d’une étude de cas exhaustive et pertinente. Comme toujours.

 

I) Le Coup classique: Le Vol de Frites en milieu social

Commander des frites c’est toujours un plaisir. Vous l’annoncez le sourire aux lèvres, non sans une pointe de fierté. Vous sentez d’ailleurs qu’il y a communion avec la jolie serveuse, ravie de prendre note de cette commande pleine de promesses.

Mais alors que votre requête Frite/Bavette premium aurait dû faire naître des vocations gustatives identiques, aujourd’hui votre partenaire de restaurant se fend d’une salade chèvrou de mange quignon et prend tout le monde par surprise. La serveuse, elle-même, n’en croit pas ses oreilles et se met à regarder autour d’elle à la recherche d’une caméra cachée, pensant être la victime d’une mauvaise farce. Avec conviction, votre partenaire confirme sa commande et répète et insiste sur le mot salade. Votre perplexité fait alors place à l’empathie et la philosophie… Après tout, c’est sa décision et il faut respecter les choix d’autrui.

Un quart d’heure plus tard, vos frites arrivent, appétissantes comme une paire de cuisses musclées (booba copyrights)…. Le début du match est plutôt en votre faveur, vous enchaînez les frites telles des chips sur votre canapé devant Top Chef. Mais, ce qui devait arriver arriva: au bout de quelques minutes, vous notez de la confusion chez votre partenaire… Serait-ce le doux parfum de l’amertume qui émane de sa salade verte?

Et soudain, l’impossible survient… Sa main s’élève au dessus de la table. Vous pensez qu’il souhaite simplement se ravitailler en eau après la fadeur de sa salade verte. Non sa main continue de voler… Le temps s’arrête et sa vicieuse main pleine de doigts termine son trajet dans votre assiette. Il en ressort avec quelques frites malheureusement pendues à ses doigts de rapaces. Ce petit enfoiré de fils de pute vient de vous voler vos frites! A ce moment précis, vous ne ressentez que mépris et haine pour le genre humain. Il se justifie lamentablement « Désolé, elles me donnaient trop envie« . Un torrent d’insultes se bousculent sur vos lèvres: « Alors pourquoi t’as pas pris tes propres frites batard… j’espère que tu vas trouver une mouche dans ta salade enfoiré« .

Bordel qui est cette personne? Qu’a t-elle fait pour s’otorguer le droit de vous voler vos frites comme si c’était quelque chose de banal? Qui a le droit, qui a le droit, qui a le droit de piquer vos frites… ?!

frites 

Bon Sang! Faut être un criminel pour vouloir dérober ces jolies et virginales frites.

 

II) L’Etude de cas: Qui a le droit de vous voler vos frites?

1) Votre Petit-Frère?

petit-frere

Ce sale petit avorton se croit tout permis!

Argument Pour:

  • C’est votre petit-frère. C’est à dire qu’il provient des mêmes couilles – celles de votre père. Vous avez séjourné dans le même 1 pièce, le ventre de votre mère. Vous vous ressemblez en plus comme deux gouttes d’eau. C’est même Tata Monique qui le dit.

Argument contre:

  • Il fait ça pour vous foutre la mort. Son assiette est remplie de frites et ça le fait marrer de vous en prendre dans votre assiette pour qu’il vous en reste moins.  Et puis c’est pas parce qu’on a grandi au sein des mêmes couilles qu’on peut tout se permettre. Par exemple, a t-il droit de coucher avec votre femme ou de violer votre mère ? Non! Alors pourquoi aurait-il droit de voler vos frites?

 

2) Votre meilleure copine?

Capture

Elle nous a déjà bien bloqué dans la friendzone, elle voudrait en plus nous voler nos frites? Ok on l’aime bien au fond. Mais faut pas pousser Maurice dans les orties non plus.

Argument pour:  

  • Quand elle est là, votre modjo monte en flèche. Et puis la pauvre, elle prend des salades parce qu’elle souhaite faire attention à sa ligne. Allez une petite frite pour lui redonner la frite. lol

Argument contre:

  • Elle vous fera passer pour un faible en société si vous lui lâchez des frites. Après tout, c’est juste une pote. Et puis vu que y aucune chance que vous la ponciez étant donné que votre amitié est solide et sincère, lui donner une frite équivaudrait à se payer une pute dans un Bordel Amsterdam pour jouer à Twister avec elle. De la générosité sociale malsaine et déplacée. Bordel, pourquoi elle commande une salade de lopette aussi? Tu me mets dans l’embarras!

 

3) Votre Meilleur pote?

HARRY-STYLES

Déjà que ce chenapan vous pique toutes les meufs, il va pas aussi vous piquer vos frites. lol!

L’amitié, c’est quelque chose de désintéressé. Vous ne devez rien à vos potes. Pas plus qu’ils ne vous doivent quelque chose. On peut être généreux certes. Mais quand votre meilleur pote se prend pour quelqu’un qu’il n’est pas à commander des salades vertes pour se la jouer bio-écolo devant la serveuse, il convient de sévir. Qu’il fasse 120 kilos et qu’il ait commandé une salade pour maigrir, ne change rien. Si tel est le cas, faites le culpabiliser: « Tu sais combien y a de calories dans les 3 frites que tu viens de me prendre? Tu te fais du mal crois moi ».

Argument pour:

  • Il a toujours été là pour vous. Vous avez fait les 400 coups ensemble. En plus, il ressemble comme deux gouttes d’eau à Harry Style des One Direction.

Argument contre:

  • Ok donc parce qu’il vous a sorti d’une ou deux galères, il faudrait lui donner votre cul en patûre. Non. Et puis l’amitié c’est désintéressé. Pas besoin de le recompenser avec des frites.  Enfin, même si vous êtes fan des One Direction et que votre meilleur pote ressemble à Harry Styles, c’est pas une raison suffisante pour lui filer des frites gratos. C’est d’autant plus vrai lorsque celui-ci tente de vous subtiliser quelques french fries de manière grotesque « je peux te prendre 2-3 frites« . « Je peux t’emprunter ton classeur? »… « Je peux baiser ta soeur?« . Fixons des limites salutaires.

 

4) Votre Maman?

maman

Argument pour:  

  • Vous sortez de son utérus. Elle vous a torché le cul quand vous étiez bébé. Puis, elle vous a nourri comme un petit porcinet. Elle vous a également acheté vos premières frites. Mais surtout, elle vous a permis de téter votre premier nibard à un âge relativement jeune, ce qui force le respect.

Argument contre:

  • Est-ce suffisant? A t-on le droit de tout reprendre à quelqu’un à qui on a tout donné (la vie, le sein!) ? Les Frites c’est comme la bite, c’est sacré.

 

5) Votre Meuf, la future mère de vos enfants?

Susanne-eman-la-femme-la-plus-grosse-au-monde-5

Vous êtes tout calins avec elle. Mais ça, c’est quand elle avait pas encore essayé de vous piquer vos frites.

Argument pour:  

  • Malgrè ses défauts, c’est votre meuf donc a priori vous l’aimez… Un jour vous ferez certainement compte commun , vous achèterez un appartement et vous aurez des enfants ensemble… Quelque chose de fort vous anime, un destin commun se dessine.

Argument contre:

  • Primo, ce jour n’est pas encore arrivé (on en rediscutera). Deuxio, Ok vous l’aimez… plus que les frites? Rien n’est moins sûr. Faudrait revoir l’ordre de vos priorités messieurs les défenseurs du vol de frites. Une frite ne vous dira jamais « pas ce soir, j’ai mes ragnagnas« . Sachez-le.

 

6) Patrick Poivre d’Arvor?

 Capture

« Allez poto, passe moi une frite héhé! » 

Argument pour:  

  • Il vous a instruit grâce à des reportages cools sur TF1. C’est un chic type. Vous le voyez à la télé depuis que vous êtes petit, il fait presque partie de la famille.

Argument contre:

  • Il risque de mettre du Poivre sur les frites. lol.

 

Conclusion:

Steeve est formel: que ce soit votre mère, votre copine ou Patrick poivre d’Arvor, Personne n’a le droit de vous voler vos frites. Protéger vos frites est un droit immuable de la constitution du Sociologue acté en 2013, à sa création. Plus sérieusement, ne pouvons-nous pas imaginer un monde où chacun commanderait ses frites personnelles et où le vol de frites ne serait plus qu’un lointain et mauvais souvenir? En ces temps de conflits partout dans le monde, nous avons besoin de reconstruire un système de valeurs ensemble… Un monde où la passion des frites permettrait de se rapprocher de son prochain, d’avoir des discussions de fond (t’es plutôt frites américaines? Plutôt potatoes? etc.). En bref, un monde apaisé et en harmonie. C’est tout ce que Steeve demande.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 1 = quatre