Le Débat Burger King – McDonald’s: Où doit s’arrêter la Liberté d’Expression?

 

L’heure est grave mes amis. La réouverture des Burgers Kings en France a provoqué l’intensification des débats sur la place publique. De sombres hipsters font l’apologie du Double Whooper à longueur de journée car c’est plus « rare »: « Quoi tu continues d’aller au DoMac alors que y a le BiKay? LOL… « 

Capture d’écran 2015-02-04 à 17.38.58

Et, il fallait s’y attendre dans ce contexte délètére, les agressions verbales se sont multipliées envers les amateurs du Big Tasty à tel point que de plus en plus d’honnêtes Ponceurs de DoMac ont peur à présent de chanter leur amour du DoMac en public. Tous les jours, ils subissent les réflexions mesquines de ces pseudos détenteurs du bon gout que sont les amateurs du Double Whooper. Cette intolérance permanente a logiquement fait bondir Steeve de son siège.

Si la Liberté d’expression est un droit fondamental de notre démocratie, le combat de nos idées et la défense de nos Burgers Favoris doivent-elles pour autant prendre le pas sur le respect des sensibilités de chacun? Parfois les mots font plus mal que les blessures physiques… Parfois la liberté d’Expression rime avec terrorisme du bon goût… 🙁

En-direct-de-la-Marche-republicaine_article_popin

 Malgré la Manifestation de Soutien aux fins gourmets du DoMac, rien n’a changé. D’honnêtes citoyens continuent d’être victimes de leurs choix en terme de Burgers.

I) La Complexité de la Liberté d’Expression dans le Débat Burger King – McDonald’s

Partons de la définition inscrite dans la DUDH – La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (A ne pas confondre bien sûr avec la DUDH – La fameuse Déclaration Universelle des Droits des Hongrois).

On le sait tous, Steeve défend la vision d’un monde organisé autour du respect du Big Tasty tandis que son éternel rival sociologue, j’ai nommé ce petit fils de pute d’AirMax Weber, se veut le grand chantre du Double Whooper (cf: Les Aventures de Steeve). Si l’on suit la définition première de la DUDH. La Liberté d’Expression c’est d’abord le droit d’AirMax Weber d’émettre une opinion personnelle sur un sujet de société:

Capture d’écran 2015-01-20 à 10.18.42

Mais d’après la DUDH, la Liberté d’Expression c’est également le droit pour Steeve de faire connaître son désaccord sur la question sans oublier le respect et la bonne humeur bien évidemment!

Capture d’écran 2015-01-20 à 10.41.16

Le désaccord dans le respect d’autrui et de ses convictions, toujours! Attention à la méprise cependant… La Liberté d’Expression ce n’est pas seulement des droits! C’est également un devoir pour le Républicain que Steeve est au plus profond de son coeur:

Capture d’écran 2015-01-20 à 10.47.46

Faut remettre en contexte: Steeve déteste vraiment le Burger King et toutes les valeurs que cette marque de lopette représente. Donc si AirMax Weber n’est pas trop un fils de pute, normalement il devrait être content et remercier Steeve pour ce bel engagement démocratique dont il nous gratifie. #emotion

note: La petite pointe d’humour de Steeve est bien évidemment autorisée et constitue un élément fondamental de la Liberté d’Expression.

Allons plus loin dans l’analyse. Si l’on suit ce raisonnement sans faille, la liberté d’Expression c’est donc aussi une Liberté d’Expressions…

Capture d’écran 2015-02-04 à 17.31.53 

C’est à dire la Liberté d’utiliser des expressions de Merde. Ce dont AirMax abuse, au grand dam de ses interlocuteurs mais bon CEST LA DEMOCRATIE :/

 

II) Lorsque la Liberté d’Expression va trop loin et que le Débat Burger King – McDonald’s dérape 🙁

Le monde serait beau si les bisbrouilles entre amateurs du BK et du DoMac en restaient à des virginaux débats d’idée sans conséquence comme ci-dessus… Mais non… Parfois la Liberté d’opinion dépasse les limites de l’acceptable… Lorsque la passion pour un Burger appelle à la haine ou à la violence psychologique contre des êtres innocents.

Capture d’écran 2015-01-29 à 07.53.15

Steeve a bien regardé le visage d’AirMax. Il y avait pas la moindre trace de sourire. Ce n’était pas de l’humour… Non c’était un petit commentaire de BATARD qu’il a lancé en toute connaissance de cause… Devons-nous vraiment rappeler ici le nombre de frites et de BigMac qui périrent au combat dans cette triste affaire?? Ils étaient INNOCENTS bordel… CES BIGMAC NAVAIENT RIEN DEMANDE :'(

En donnant son accord à cette sordide histoire de démantélement d’un DoMac, AirMax lance une incitation à la Haine du Big Tasty…et à ses fidèles dégustateurs! Faire l’apologie du mal et souhaiter le malheur de son prochain (ici Steeve), c’est mal mvoyez :/ Les Méchants sont tous des grosses baltringues. Ces propos publiques devraient donc être punis.

Capture d’écran 2015-02-04 à 23.35.17

AirMax Weber a d’ailleurs tenté de lancer le hashtag #JeSuisJoséBové sur Twitter. Heureusement, ce hashtag n’a pas fait le buzz #rassuré (bien fait pour sa petitegueule de salopard).

 

Mais il y a pire. Oui, Pire que le Terrorisme de frites McDo… ça parait impensable mais c’est la vérité. C’est un autre fléau qu’il convient d’encadrer avec encore plus de sévérité… Attention cette fin d’article pourrait choquer les âmes les plus sensibles.

Capture d’écran 2015-02-04 à 23.46.26

Là c’est le rouge pourpre dans ta face monsieur. On ne veut plus revoir ce types de comportements déviants au sein de la République Française. Merci de vous barrer monsieur hanouna. LE QUICK CEST POUR LES GROS NULS. LOL.

 

III) Conclusion Générale:

En conclusion après cette analyse, on peut affirmer que La Liberté d’Expression doit s’arrêter quand elle loue l’action de José Bové – ce FDP de terroriste tueur de McDonald’s. Ou encore quand on l’utilise à des fins espiègles en évoquant une passion totalement déplacée pour le Quick’n’Toast. J’espère que cet article vous a aidés à y voir plus clair.

P’tit Bonus:

Capture d’écran 2015-02-04 à 17.44.01

1 comment

  1. Pingback: Happn vs Tinder: La Meilleure Appli pour Séduire? Steeve a mené l'enquête

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq − = 4