Comment conserver sa place premium quand un représentant du 3eme âge entre dans la rame du métro ?

Derrière ce titre, choquant de prime abord, se dissimule un projet à fort enjeu: conserver ce siège premium sur lequel votre fessier repose alors même qu’un vieux grigou souhaite rentrer dans la rame de métro ou dans le bus. Sur le papier, c’est facile (il y a peu de chances que ce vieux engage un fight avec vous) mais dans les faits, certaines barrières se dressent devant vous: la morale, l’éthique, le respect de son prochain… les valeurs quoi. Il faut de un brin d’audace, beaucoup de savoir-faire à défaut de savoir-être, et témoigner d’une vitesse d’éxecution exceptionnelle. Bien évidemment, si l’on se réfère à la photo de l’article, on peut être pessimiste: avec un tel afflux de personnes du 3eme âge dans un bus ou une rame de métro, il y a peu de chances que vous puissiez conserver votre siège (sauf si vous êtes un gros batard de fils de pute). Steeve, dans sa grande mansuétude, vous donne les clefs pour réussir cet exploit…!

 

Bien Comprendre les enjeux

Ce matin, il fait beau dehors. Vous décidez d’aller quérir de nouveaux outfits estivaux en ville dans le but de gonfler votre capital séduction. Vous prenez le métro tranquillement et entrez dans la rame. Là coup de chatte, un voyageur se lève pour sortir. Vous posez donc votre (gros) cul sur le siège premium. Sans vergogne. Vous êtes assis bien confortablement sur ce siège premium pendant que d’autres gens se tiennent debout comme des Not Very Important Person. Vous pensez à la beauté du monde, vous imaginez des pigeons voyageurs qui volent dans le ciel, libres comme l’air. Vous êtes en paix avec l’univers et souhaitez le bonheur de votre prochain. Soudain, le métro s’arrête, personne ne descend. Par contre, une personne monte dans la rame. Cette personne est âgée, très âgée. Une odeur de sapin s’infiltre dans vos sinus. D’abord parce que cette personne âgée sent le pipi et les vitamines, mais aussi parce que quelqu’un détenteur d’une place assise va devoir lâcher son siège, c’est évident… Un moment gênant s’installe parmi les heureux détenteurs de place assise. Des pressions oculaires partent dans tous les sens. Une guerre des nerfs horrible, un combat à mort qui fera perdre les plus faibles et triompher les plus rusés. Qui devra lâcher son siège? Comment gagner ce combat par delà la morale et l’éthique?

 

I) Prétendre que vous êtes aveugle

PARIS: Enregistrement de "On en parle a Paris"

Technique estampillée Gilbert Montagné. La légende raconte que Gilbert Montagné adore s’asseoir dans le métro et qu’il aurait monté ce petit mytho pour conserver son siège premium. Il utiliserait également cette ruse pour toucher un nibard ou deux « à l’oeil », sans prendre de return kick dans sa face. « Excusez moi madame, je suis mal voyant, je pensais vous serrer la main et ma main a malencontreusement palpé votre nibard droit, que vous avez volumineux soit dit en passant ».

Technique imparable qui aura un effet double. Non seulement, personne ne vous reprochera de ne pas vous lever (car de toute évidence vous n’aurez pas vu qu’une personne âgée vient d’entrer dans la rame) mais vous gagnerez également une légitimité de facto pour conserver ce siège: « Maman, Regarde le monsieur! »  « – Oui chéri c’est normal il est aveugle » en vous voyant tapoter votre téléphone a l’envers. Un truc imparable consiste à mettre ses lunettes de soleil dans le métro et fixer un point improbable, tout le monde n’y verra que du feu. Moralement un peu douteuse, cette tactique a néanmoins le mérite de présenter un Taux de réussite de 100%. Si vous êtes vraiment un énorme batard de sa mère et que vous voulez garder à tout prix ce siège convoité, Steeve vous conseille ce subterfuge malin.

 

II) Proposer votre place avec une révérence: La psychologie inversée de Steeve

La technique du false flag. Agitez votre drapeau bien en l’air en montrant que vous êtes poli courtois et surtout respectueux. Des que la personne âgée sera dans la rame, levez vous tel un hibou des carpates en abusant de gestes et de formules de courtoisie « je vous en prie monsieur/madame. Laissez moi vous gratifier de ce siège premium » avec un petit move en forme de révérence histoire de montrer qu’en plus d’être courtois, vous êtes fort en breakdance.  Vous passerez d’ailleurs pour un gendre idéal auprès des milfs potentiellement en présence. « ooooh vous etes bien braves monsieur » répondra alors la personne du 3eme âge. Mais normalement si la psychologie de Steeve est la bonne, la fierté de cette personne âgée l’empêchera d’accepter. « Merci jeune homme/jeune femme mais pas besoin ne vous inquiétez pas » vous répondra surement avec vigueur la personne âgée en se tenant bien fort sur sa jambe de bois. Le bénéfice sera double pour vous à la fois en termes d’image et de conservation du siège premium. ça fait plaisir!

 

III) Sortir une assiette, des couverts, une entrecôte et commencer à manger

metro manger

Cette femme, qui a préféré garder l’anonymat, a rapidement dégainé un bol de nouille au moment de l’entrée d’une personne âgée dans la rame. On peut donc dire que la personne âgée s’est faite couillonée… ou devrais-je dire counouillée. lol.

Personne n’osera vous dire quoi que ce soit et risquer de perturber un bon repas. Notez que vous gagnerez en efficacité si vous sortez une entrecôte du boucher d’un doggy bag… Manger une entrecôte debout serait une folie! Même votre pire ennemi ne vous le souhaite pas. Certains pourront questionner la pertinence de la situation (souhaiter à tout prix déguster cette entrecôte dans une rame de métro) mais au pire vous passerez seulement pour un fou du village. Un fou certes, mais un fou qui est assis confortablement. Pas folle la guèpe!

 

IV) Faire une feinte en mode « mes que un club »

Brazil v Ghana - International Friendly

Ronnie en train de passer le ballon tout en contemplant une motte de terre. Le défenseur reste comme un con. En même il est certainement très con donc c’est logique.

Un peu comme Ronnie, n’hésitez pas à faire des feintes: levez-vous de votre siège en mode double esquive, les autres personnes détentrices d’un siège seront rongés par le remord en contemplant votre générosité (et votre vitesse d’exécution). Ils tenteront donc de vous doubler en proposant à leur tour leur siège (bande de moutons!). Vous les avez bien eus ces pigeons! Vous rassierez votre fessier en mode confort sur ce siège premium au lieu d’avoir à vous accrocher à une barre métallique que des lépreux et autres porteurs d’infection et MST ont touché toute la journée. Vous passerez pour un héros pour avoir lancé une belle dynamique collective ! Bravo pour cette double esquive!

 

V) Prétexter être en train de poncer une sieste

bourré

L’esquive ultime : s’endormir en 2-2 avec des ronflements pas trop forts pour éviter de passer pour un énorme mytho  (ce que vous êtes pourtant!). Vous pouvez également prétendre être complètement torché et vous affaler sur 4 sièges… N’hésitez pas à vomir un peu de béchamel autour de vous pour faire diminuer la promiscuité ambiante. Sans autre forme de procès.

 

VI) Enfin, la carte de la fausse blessure ou encore nommée « la technique du Rom' »

Jouer la carte de la blessure grave, genre un coccyx démontée, un rhume ou encore une fracture du sourcil droit. Evoquez à voix haute autour de vous que vous vous êtes fait violer dans votre postérieur la veille et que vous avez le bassin amoché. Si c’est trop gênant, vous pouvez rebondir sur la fracture du sourcil droit que vous avez subie la semaine dernière qui vous oblige à vous asseoir confortablement, sous peine d’abimer encore plus ce beau sourcil droit, déjà bien enlaidi par cette vilaine fracture. Vous avez peu de chances de tomber sur un vrai médecin qui sache identifier avec certitude qu’il s’agit d’un mytho.

 

roum

La fameuse technique du Roumain marche également pour générer des cash flows. Sacré Rom’ espiègle, il nous gratifie d’une jambe bissextile qui sort du béton!

 

Conclusion:

Un article immoral ou amoral – à vous de juger – mais un article qui vous apporte néanmoins un set de techniques infaillibles pour garder votre siège! Les moyens sont légions. Il ne tient qu’à vous d’en faire usage à bon escient. Profitez en... Et si jamais, vous êtes vraiment obligés de lâcher votre siège durement acquis… Tâchez de faire en sorte que tous les autres détenteurs de siège se sentent bien mal en installant une gène dans le métro: Lancez-vous dans monologue de clochard « Bah dis donc, heureusement que certains connaissent les règles de courtoisie… »

Ndlr: Ce set de techniques fonctionne également si un cul de jatte lépreux entre dans le métro.

Ndlr 2: Ou sinon vous pouvez également faire comme cette jeune (et bonne) dame ci dessous et laisser votre place à des gens dans le besoin.

Young woman giving up her seat to elderly woman.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *