Quelle attitude adopter lorsque votre pote revient, confiant, de son rencard et qu’il arbore malheureusement un choux de Bruxelles entre ses dents ?

En règle générale, échanger avec un être humain qui propose un bout de lardons (modulo « un croustibat ») dans la gencive constitue toujours un mauvais moment à passer.

Hier par exemple, Steeve a croisé son pote Kevin qui revenait tout juste d’une date séductionnelle. Et là au moment où Kevin voulut annoncer fièrement qu’il allait très certainement conclure et se délester de son slip de diamant, Kevin laissa entrevoir un choux de bruxelles d’une taille impressionnante coincé entre ses incisives :

salade coincee dans les dents gene

Terrible histoire pour Kevin qui, vraisemblablement, venait de proposer un smile de type « choux de bruxelles » pendant plus d’une heure à son rencard Véronique. Et gros dilemme pour Steeve : Steeve doit-il jouer la carte de l’honnêteté et lui avouer la triste vérité sur ce choux de bruxelles intempestif ?

Un article qui pose la question de l’honnêteté en amitié.

 

I) Etude de la probabilité que le choux de Bruxelles de Kevin soit passé inaperçu pendant sa date avec Véronique

Avant toute chose, étudions un peu ce spécimen de choux de bruxelles colossal que Kevin arbore grâce à un zoom 3D en dolby surround.

salade entre les dents

L’objet de la discorde fait une largeur de 2 cm sur une hauteur de 3cm, ce qui représente une superficie de 6 cm2… ça fait une sacrée quantité de choux de bruxelles visible à l’oeil nu.

Supposons que le rencard ait duré 1 heure : la probabilité que la meuf – Véronique – n’ait jamais observé une seule fois cet ignoble choux de bruxelles dans la dentition de Kevin avoisine les 0,00005% d’après mes calculs. Pour que vous vous rendiez compte, c’est la probabilité que Jo-Wilfried Tsonga cesse de manger des kinder bueno… On comprend l’improbabilité d’un tel évènement :/

En conséquence, il n’est pas difficile d’imaginer le calvaire qu’a dû subir Véronique :

salade coincee entre les dents

II) « La fameuse salade coincée entre les dents » : un problème d’asymétrie d’information

Le problème rencontré par Kevin s’explique par un théorème que j’ai nommé : « l’asymétrie d’information du choux de bruxelles ». Il repose sur 2 postulats majeurs :

  • Il est physiologiquement impossible de réaliser par soi-même et instinctivement qu’on a un croustibat’ entre les dents.
  • Il faut au minimum 2 ans d’amitié avant de pouvoir avertir un individu qu’il a un truc déguelasse entre les dents sans créer une gène sociale insupportable.

Kevin n’a donc pas pu constater son propre choux de bruxelles pendant son date d’après mon 1er axiome. Et Véronique n’a pas pu lui avouer cette horrible vérité, d’après le 2ème axiome.

Conséquence : Véronique a multiplié les prises de paroles afin d’éviter d’être trop régulièrement en contact visuel avec les très dérangeantes gencives de Kevin. Ce qui a engendré une fâcheuse méprise : Kevin a cru que c’était un putain de Bogosse :/ Voici l’asymétrie d’opinions qui a émergé :

asymetrie d'information choux de bruxelles

 

III) Etude de la probabilité que Véronique accepte de revoir Kevin étant donné ce choux de Bruxelles.

Voici un graphique qui représente la probabilité pour un être humain d’accorder un second RDV en fonction de la quantité de bouffe coincée entre les dents d’un interlocuteur proposé pendant le premier rendez-vous amoureux :

graphe salade coincee entre les dents

Comme vous pouvez le constater, avec 6 cm2 de choux de Bruxelles dans les incisives, même une férue de véganisme n’accepterait pas de revoir Kevin pour un second rendez-vous… Et on la comprend… Pourquoi ? Car c’est absolument dégueulasse et que ça rend malheureux tout individu obligé d’observer cette chose.

Ainsi, le projet séduction semble bel et bien décédé pour l’ami Kevin et son sourire géant vert :/ Cette situation fait émerger un terrible dilemme de l’amitié, car rappelons-le, Kevin est slip de diamant de son état:

salade entre les dents

  • Si Steeve ne dit rien à Kevin : Kevin risque de s’apercevoir par lui même qu’il a un croustibat entre les dents lorsqu’il décidera d’envoyer un snapshat/selfie de lopette à Véronique « bien arrivé chez moi, kiss, on se revoit quand?« . Déçu à vie par le manque de franchise de Steeve, Kevin partira faire le djihad en Syrie et ira se faire exploser dans un usine qui produit des choux de Bruxelles.
  • Si Steeve dit la vérité à Kevin : Kevin développera alors un traumatisme et une profonde amertume pour les choux de Bruxelles, ce qui l’amènera à souffrir de vrais carences nutritives, et donc très certainement à chopper un cancer (cf: cet article très instructif dans Le Figaro).

Si on résume : soit Kevin choppe un Cancer, soit Kevin part faire le Djihad :/ Je vous avais bien dit qu’on était sur un dilemme.

 

IV) Les Solutions de Steeve

La solution que je préconise réside donc dans une tactique destinée à minimiser l’enjeu de chopper Véronique et à dédramatiser un nouvel échec séductionnel, tout en annihilant le pouvoir traumatique du choux de bruxelles. Voici mes 3 solutions afin d’éviter à Kevin le cancer ou le djihad :

1. Solution radicale : Dissimuler la vérité à Kevin mais lui mettre un pain dans la gueule afin de disloquer le choux de Bruxelles.

Kevin a beau être un sacré FDP de proposer ce spectacle ignoble à Steeve qui n’avait rien demandé, Kevin n’en reste pas moins un ami. Aussi pourra t-il être surpris de prendre cet uppercut dans les dents. Et bien sûr que cette solution n’empêchera pas Kevin de se faire TEJ comme un étron par Véronique, cependant Kevin n’aura aucun regret : il restera dans l’ignorance de son erreur de « choux de bruxelles ». Philosophe, Kevin analysera ce nouvel échec en concluant que « les étoiles n’étaient pas alignées » (une excuse souvent utilisée par les membres de la confrérie « slip de diamant »).

2. Solution technologique : Compliquée à mettre en place, elle consiste à construire une machine à remonter le temps afin d’empêcher Kevin d’opter pour cette tourte aux choux de bruxelles pour le déjeuner avant sa date avec Véronique. Malheureusement cette solution, parfaite sur le papier, nécessite des skills en engineering et beaucoup d’années de Recherche & Développement. Et Steeve n’a pas que ça a à foutre. Il préfère travailler dur pour gagner un Oscar.

3. La Solution optimale : Dégouter Kevin de Véronique, en salissant sa réputation.

aveu amitie

#Astuce. Profitez-en aussi pour lui acheter des cure-dents afin de préparer l’avenir. #doubleastuce

 

V) Conclusion

En conclusion, je finirai par cette morale de vie que nous a appris cette histoire :

be like bill meme kev adams

Oublie pas de manger 5 fruits et légumes par jour et de me rejoindre sur ma page Facebook ! Ou ponce toi mon livre  😉 Et ajoute moi sur Instagram et sur SNAPCHAT, je paye mes boobs : steevebourdieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 × un =