L’Enquête Tinder 2: Steeve à la rencontre des hommes sur Tinder.

Note: Mon premier livre L’ART DE LA DRAGUE 2.0 vient de sortir. Tu trouveras toutes mes astuces de ponceur pour séduire sur Facebook, Tinder, Happn… pour seulement 3€ ! Pour le commander ou l’offrir : c’est ici (amazon) ou ici (la fnac).

 

Pour le volet 2 de son Enquête Tinder et dans le but d’aller plus loin dans l’analyse, Steeve s’est fait passer pour une bonne meuf pour étudier comment les mecs, ces keunnards (un mélange à juste titre entre connard et keutard) draguaient les bonnes meufs sur Tinder.

La première étape fondamentale a donc été de créer un profil de bonne meuf: Steeve a eu la présence d’esprit exceptionnelle d’utiliser des photos d’une mannequin internationalement connue (la magnifique portugaise Sarah Sampaio), ce qui lui permis de mettre en évidence le fait qu’une bonne meuf peut faire avaler n’importe quelle couleuvre aux keums et qu’en somme ils sont à bêtes à manger du foin. L‘homme qui pense avec ses couilles et dont on caresse l’égo dans le sens du poil, est, semble t-il, plus con qu’une chèvre.

fake 2fake1fake 3

Voici mes photos de profil Tinder. De véritables aspirateurs à match. La 3ème: Jolie, pas vulgaire pour un sous, Suffisamment buen pour attirer l’oeil du pointu, pas suffisamment sophistiquée pour faire fake, bref un doux équilibre génial. Du Steeve Bourdieu en somme (autokiffe). Steeve a par la suite dû faire un brainstorming avec lui-même pour trouver un nom chatoyant. Il a ainsi opté pour Karen Gonçalves: un prénom à la connotation positive dans l’imaginaire des caleçons poilus et un nom qui sonne latin, caliente et qui rappelle youjizz et ses « Hot Latin Girls ».

Enfin, Steeve/Karen a proposé une description d’elle-même censée envoyer une promesse de bonheur à tout Paris:

« Brazilian/French Model living in Paris. Speaks French and Portuguese. Loves David Guetta & La baguette et les Croissants. Enjoy Living in Paris. Looking forward new adventures and meeting people. Paris je t’aime »

Résultat des courses: Steeve a réalisé ce qu’on appelle dans le jargon un « Perfect Tinder« . Sous couvert de sa fausse identité de mannequin brésilienne/française, il a envoyé un 100% match / nombre de likes attribués. Cela a eu le mérite de confirmer la première hypothèse sociologique de Steeve: Les Hommes sont de vrais ienchs et leurs canons de beauté sont aussi variés qu’un poil roux sur le vagin d’une femme irlandaise. Steeve Aka Karen n’était pas inscrit(e) depuis 5 min, qu’il avait déjà été liké par la moitié de l’Ile de France (tous des keunnards qui voulaient mon cul!) et sur la totalité des matchs, tous sans exception sont venus me parler (moi alias Karen Gonçalves, mannequin frenco-portugais looking forward to new adventures) avec des accroches aussi originales qu’une publicité pour du PQ.

Voici quelques extraits des conversations chatoyantes et bigarrées que Steeve/Karen a entretenues avec ces beaux damoiseaux. A lire avec modération de haut en bas. 

1) En 1er, Steeve/Karen a joué à la fille sensible un peu perdue

 

la foto (6)             la foto (8)        la foto (18)

On note que la sodomie en échange d’une glace ne l’a visiblement pas effrayé comme en témoigne sa relance deux jours plus tard « sa va? ».  Une conversation intéressante avec Kévin BG du 38… Il s’est insurgé sur la manière dont j’avais été traitée en tant que femme. Il a su également poser les bonnes questions « Pk ta accepter alors ? » et s’inquiéter pour Karen qui n’a pas mis de préservatif au moment de rouler une pelle à un keum. Une belle rencontre y a pas à dire… #loveatfirstsight

2) Steeve/Karen a joué à la femme en devenir

Trans

Bad beat du siècle pour Julien. Alors, que tout ému, il semblait accrocher un match qualitatif inespéré, celle-ci s’avère malencontreusement proposer une paire de testicules. La vie est une chienne :/

3) Puis, Steeve/Karen a joué à la fille espiègle

Capture d’écran 2014-02-22 à 10.33.35

 La photo de ce gros BG des temps modernes. Notez cette mi-molle que je ne saurais voir qu’il propose à ses interlocutrices pour les émouvoir.

la foto (13)

Au passage ce batard tente une approche avec ma mère. On lui donne une baguette, il veut la boulangerie. Tous les mêmes :/  

la foto 1 (4)la foto 2 (5)

Le Keum raconte sa vie alors qu’il veut juste sauter Karen « tu restes combien de temps à Paris? ». Il désire créer l’urgence de la rencontre et un sentiment de rareté « je m’en vais bientôt aux States, c’est la chance de ta vie ». Hé Ho je suis une mannequin franco-brésilienne, ce n’est pas un ingénieur stagiaire (qui n’a de toute évidence pas inventé la machine à cintrer les bananes) qui va m’impressionner!

4) Steeve/Karen a joué à la fille mystérieuse et déroutante

jason 1jason 2jason 3Jason 4Jason 5

On note deux calembours à la fois géniaux et complexes: Mannequin Tflush (une quinte flush) et Mannequin Peace (le Manneken Pis => cf Le monument vertigineux en Belgique). « Moi de l’Amour… ». Jazzon n’a pas compris les besoins d’indépendance de Karen, femme endeuillée et en pleine fleur de l’âge. Malheureusement Jazzon semblait globalement plutôt branché sentiments que centimètres. Lopette.

5) Steeve/Karen a joué à la fille sensible aux regards pleins de mystères

lolilol

mat 1 mat 2MAT 7mat 8

Ce séducteur (cf: photo avec bisou de 2 femmes sur chaque joue et signe de main venant témoigner de son haut niveau de souhague) a été sensible au regard juste trop intense de Karen. Karen s’est confiée en retour sur sa frustration sexuelle et son désir de faire de grosses rencontres sur Tinder. Mais par la suite, il a un peu trop pris la confiance « pour la taille je te laisserais seul juge« . D’ailleurs, ses justifications hasardeuses au moyen de dictons foireux sur la question de la taille laissent deviner une petite entourloupe. Très petite entourloupe.

6) Steeve/Karen a également proposé une histoire rocambolesque

la foto 3 (6) la foto 2 (7) la foto 1 (6)

« Oui Logique« . En mode « cause toujours, j’ai juste envie de te ken’, c’est pas comme si j’avais écouté un traître mot de ton anecdote très réaliste sur ton ancien keum qui serait en fait un robot« . La preuve ultime, s’il en fallait, que l’homme a un zizi à la place de la cervelle.

7) Steeve/Karen a joué à la fille en deuil:

la foto (5)

Quel goujat ce Félix !! Quel manque de Tact ! Et si toutes mes tantes étaient décédées gros malin? Vraiment que des Keunnards!

 8) Steeve/Karen a joué à la femme sensible et défenseur des animaux sans défense:

Capture d’écran 2014-02-22 à 09.56.40  la foto (12)

Je l’ai pas laissé passer ce petit enfoiré de pervers polymorphe!

9) Steeve/Karen a rencontré Jésus et a fait sa 1ere confession sur Tinder

la foto 1 (2) la foto 3 (3) la foto 2 (3)

pfff Jesus m’a pas répondu…Je croyais au début qu’il avait le sens de l’humour mais en fait il m’a laissé seule avec mes péchés et mes questions existentielles de femme rongée par le remord 🙁 C’est un keunnard!

10) Enfin Steeve/Karen a joué à la fille entreprenante et pas très cultivée

la foto 1 (5) la foto 2 (6) la foto 3 (5)   la foto (20)

Qu’est ce qui faut pas entendre… Le mec me baratine pendant 2h en mode « casual conversation« , Karen le chauffe témoignant de sa forte envie de se faire épingler le nougat… et cette baltringue se dégonfle. Tous des puceaux :'( Du coup bah petite insulte gratos à la fin. Le mec pas rancunier pour un sou me relancera le lendemain matin... Alalala quand y a une opportunité pour tremper le biscuit, les keums sont prêts à quelques écarts de route niveau dignité. Bande de Keunnards !

 

Conclusion de cette brillante étude de sociologie empirique avancée:

En définitive, Steeve s’est bien marré sous son identité de bombasse sexuelle du brésil. Cette étude sociologique rondement menée, Steeve est désormais en mesure de pondre deux théorèmes révolutionnaires et espère remporter un Prix Nobel cette année:

1/ Une bonne meuf peut dire n’importe quelle connerie, elle se discréditera rarement aux yeux d’un homme.

2/ L’Homme est un Iench de la SSeCa pour la Femme. Eh Bim, dans le cul Hobbes 8=====o (.) 

Ps: Steeve s’en veut un peu d’avoir mytho comme ça mais en fait pas trop, parce que c’était une aventure sociologique riche en enseignement. J’espère que personne n’a commis de suicide. Attention Steeve ne blâme pas pour autant le genre masculin. Il serait peut être aussi tombé dans le panneau. Enfin… peut être pas pour le coup du « robot »…

ps2: 3ème enquête de Steeve sur Tinder: Quelle attitude adopter face à une pénurie de matchs?

1 comment

  1. Pingback: Revue du web du mois de juin – #21 | BonneGueule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− deux = 6