Analyse de la Performance 4D de WoodKid dans le Grand Journal

 

Steeve est furax. Il s’est réveillé avec la gueule de bois hier avec la désagréable impression qu’on lui avait enfoncé un cactus dans les fesses sans aucune forme de délicatesse. Comme si on l’avait bifflé sans préparation sur sa chétive nuque :'(

Canal + et tous les médias autoproclamés détenteurs du bon goût nous ont bassiné pendant une semaine avec la performance à venir de Woodkid en nous assurant que pour la 1ere fois dans l’histoire de l’humanité, nous entrerions dans la 4ème dimension.

woodkid 2 woodkid 1

Woodkid est un réalisateur et un compositeur qui possède de toute évidence un grand talent et Steeve a beaucoup d’estime pour les gens talentueux, cet article ne vise donc pas à remettre en question son oeuvre. Par contre, comme tout un chacun, Woodkid n’est pas à l’abri de quelques cartons pourpres et Steeve, arbitre intransigeant, est là pour le lui rappeler.

Après ce matraquage communicationnel, les attentes de Steeve étaient donc élevées. Steeve s’était d’ailleurs intérrogé sur la 4ème Dimension. On le rappelle, le Réel s’articule autour des 3 dimensions géométriques que sont largeur, de longueur et de profondeur (un peu comme sa bite finalement..!). Du coup, déjà que la 3D c’est bien, alors la 4D, wow ça devait vraiment être quelque chose lol 🙂  (un peu comme sa bite finalement 🙂 ). Steeve espérait ainsi voir apparaître dans son salon Woodkid en hologramme qui lui sert la pince ou encore assister à l’arrivée de Pinocchio sur scène et être le témoin privilégié de la création d’un Boy’s Band de WoodKids lol. En plus, à ce qu’il parait, sur scène, Pinocchio, il envoie vraiment du bois lol!

Et puis voici le résultat:

Y a pas à dire, mis à part le teeshirt du mec qui fait du tambour, c’est incroyable. L’orchestre et les Violons sont magiques à 2min30. Dommage qu’une sorte de succession d’images déguelasses en Noir et Blanc  #Windows95 avec des rubik’s cube qui tombent du corps de Woodkid viennent tout gâcher. On passera sur le survêtement oufit Sergio Tacchini de Woodkid. Dans cette vidéo, sans même parler du fait qu’esthétiquement le traité visuel n’est clairement pas exempt de tout reproche, Steeve a repéré deux esbroufes majeures:

L’Esbroufe n°1: Le Bluff des spectateurs présents pendant l’émission qui se mettent à crier « woow trop cool » à chaque fois que « l’effet 4D » est censé apparaître à l’écran, alors que bien entendu, eux, ils n’y ont vu que dalle. Un peu comme si un aveugle s’enthousiasmait pour un film muet. #MagieduCinema #BandedeMythos

L’Esbroufe n°2: La Méga Esbroufe à 3Min25 où le caméraman se voit gratifier du même « effet 4D » que Woodkid en arrière plan. Genre en mode « on est live, on montre l’envers du décor » #postproduction.

Steeve avale des couleuvres depuis qu’il est tout petit. On lui avait promis que le père Noel existait. Puis il a vu un monsieur déguisé en Papa Noel en train de se taper l’un de ses rênes dans une camionette derrière un supermarché… Il a cessé d’y croire. Par la suite, en CM2, une copine de sa classe lui a dit qu’étant donné la taille de sa baguette, il devait certainement être un sorcier. Il a attendu des mois durant de recevoir sa lettre de Poudlard. Mais Queue nenni, Dumbledore a fait sa pute. Il n’a jamais reçu sa lettre de Poudlard…. Il a cessé d’y croire… Et là, pareil, Steeve pensait que Woodkid avait découvert la 4D. Mais non. Désillusion quand tu nous tiens.

Malgrè cette déception aussi palpable qu’une couille iradiée, à la suite de ce Live « jamais vu on planet earth », on a eu le droit à un petit florilège de réactions d’autokiffes aussi dythirambiques que disproportionnées pour qualifier ce qui s’apparente pourtant à un carton rouge net et sans bavure dans la face de Woodkid et du Grand Journal (pour tentative d’Esbroufe 🙂 lol)

Les Réactions des Leaders d’Opinions du Web 2.0:

THE SHOES

the shoes

Une réaction de twittos fou pour The Shoes, groupe labellisé « producteur de bonne musique » par les Inrocks et le 10ème arrondissement de Paris. #Family #4D.  The Shoes s’envoient sans vergogne un énorme autokiffe sur Facebook « On le connaît, c’est notre poto ».  Les gars, on est d’accord, votre pote est génial, mais là, faut avoir le discernement et la retenue qu’il convient, le mot-dièse #Proud est un peu utilisé à la va-vite! On a beau aimer un pote comme un frère, quand il ramène et ramone un Gremlins à la maison, on n’applaudit pas plus sa prestation qu’on salue son effort!

ps 1: Eh The Shoes, vous êtes pas bien dans vos baskets ou quoi lol?! #Blaguepremium

ps 2: Chers The Shoes, n’oubliez pas que les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés. #Blaguedequalitésupérieure

L’EXPRESS

express

« Groupeur, chanteur, musicien, réalisateur… on se demande ce que Woodkid ne sait pas faire« . Bah si maintenant, on sait que Woodkid ne sait pas faire de la 4D.

LES INROCKS

les inrocks

On sent les Inrocks un peu fébrile au moment de lâcher le lien de la vidéo. Déjà, ils optent pour une approche « espiègle » en switchant le mot 4D du titre par une tournure moins ambitieuse « réalité augmentée » dans le texte (#subterfugedebaltringue). D’entrée de jeu, on devine que les Inrocks s’attendaient à autre chose qu’un téléfilm en noir et blanc digne d’Inspecteur Derrick pour accompagner le chanteur. Ils finissent par un inquiétant « on vous laisse en profiter« . Terrible aveu: « bon les gars, en fait, on s’est peut être un peu emballés, veuillez ranger la trompette, le guiness book des records et fermer vos braguettes« . 

On rappelle à ce lien la promesse de bonheur faite par les Inrocks à leurs lecteurs la veille du show: « Qu’est-ce que la 4D ? (…) il s’agira d’une performance mettant en scène un “double digital”. C’est-à-dire qu’à travers les techniques de la motion capture, Woodkid fera un feat. avec lui-même dans une version (…) inédite à la télé ». Ou comment entuber le lecteur avec son consentement en enchaînant les mots-clefs vides de sens « motion capture »; « faire un feat »; « Woodkid »; « inédite ». Les Inrocks, ne seriez-vous pas en train d’envoyer un bluff interstéllaire? Faites gaffe à la brigade de l’Esbroufe, parce que là ça prend perpet’

 

Le mot de la fin de Steeve:

Vouloir marquer les esprits c’est bien. Se jouer de l’imaginaire des gens c’est moche. Le Grand Journal et Woodkid, c’est carton jaune pour cette fois, mais attention aux prochaines émissions! Survendre ce Live comme étant extraordinaire/inoubliable, c’est un peu si vous aviez baissé votre pantalon et que vous aviez chié littéralement sur la tête de vos téléspectateurs. La prochaine fois que vous enverrez un twitt « Live Exceptionnel performance 5D inoubliable », Steeve restera bien tranquille sous la couette et se poncera un épisode de Game of Thrones à la place. Il a cessé d’y croire.

ndlr1: Cher Woodkid, si vous étiez venus avec votre orchestre et aviez chanté cette magnifique composition (ci-dessous), le résultat aurait été aussi splendide. Pourquoi cet hubris de la 4D alors que celle-ci n’existe pas (encore)? 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *